close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

код для вставкиСкачать
Au président et au gouvernement de la Grèce
Stop à la piraterie sur le mont Athos
Le Patriarcat Catholique Byzantin, par la présente, se tourne vers le Président et le gouvernement de la Grèce
avec une protestation contre l'action violente menée contre les fidèles moines du monastère Esphigmenou du
Mont Athos, un monastère qui date du 5e siècle. L'entière responsabilité de cette attaque criminelle incombe au
gouvernement de la Grèce.
Le 29 juillet 2013, il y eut une action pirate qui fut menée contre ces moines, suite à un jugement du tribunal.
Nous demandons: quel tribunal ? Ecclésiastique, ou laïc ? Il s'agit d'un verdict hypocrite pris contre ces moines
qui n’ont commis aucun crime contre Dieu, contre la nation grecque ni contre l'Église.
D'autre part, l'ex-patriarche Barthélemy a commis un crime contre Dieu et contre l'Eglise quand, par son geste
syncrétique à Assise le 27 octobre 2011, il a révélé une attitude hérétique en plaçant le culte du Dieu trinitaire
au même niveau que l’adoration des démons païens. C'est l'hérésie suprême! Pour cette raison, il encourt non
seulement une punition ecclésiastique, mais aussi la punition de Dieu - l'anathème - une malédiction, selon
Galates 1:8-9. Cet anathème a été rendu public par le Patriarcat Catholique Byzantin, le 24 mai 2013.
Barthélemy a trahi le Christ et l'Évangile, et il occupe à présent le poste de patriarche de façon illégale ! Le
gouvernement grec devrait interdire à l'apostat Bartholomée d'exercer son poste ecclésiastique sur le territoire
de la Grèce, et faire tout son possible pour obtenir sa destitution. Le gouvernement devrait adhérer au principe
de non-ingérence dans les affaires intérieures de l'Eglise. Et s’il interfère, cela doit être dans les limites de la
justice. Le gouvernement grec est responsable du crime concernant l'enlèvement d'Irénée, le patriarche légitime
de Jérusalem, et l’intronisation du conspirateur Théophile. Théophile a fait tomber sur lui la malédiction de
Dieu – l’anathème, selon Galates, 1:8-9, pour son geste syncrétique et apostat à Kiev, en 2012. Le
gouvernement grec, en soutenant l'idéologie des francs-maçons, protège les apostats de l’église qui ont trahi le
Christ et cette Eglise. Il sert les traîtres, et détruit donc les fidèles serviteurs de l'Église du Christ.
En étant un instrument des apostats Barthélemy et Théophile, qui sont sous l'anathème Dieu, le gouvernement
grec fait également tomber une malédiction sur la nation toute entière.
Le Patriarcat Catholique Byzantin déclare, conformément à Galates, 1:8-9, que les évêques, les prêtres et les
religieux ne doivent plus obéir aux ordres du pseudo-patriarche Barthélemy. S'ils le font, ils participent à son
anathème. Rappelons ici que, sans la loi de Dieu, le droit ecclésiastique n’est pas valable, et est nuisible.
La Grèce subit les plus énormes dettes de tous les pays européens. La malédiction qui s'abat sur la nation via les
hiérarques de l’église apostate se manifeste par la discorde morale et économique de la société (grecque).
Le Patriarcat Catholique Byzantin exige que le gouvernement stoppe toutes les attaques contre le monastère
Esphigmenou, sur le mont Athos.
+ Elijah (Elie),
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Methodius (Méthode) OSBMr + Timothy (Timothée) OSBMr,
Évêques secrétaires.
Lvov (Ukraine), le 9 août 2013
Copie envoyée:
Aux députés
Aux présidents des États-membres de l'UE
Au président de la Russie
Au président de l'Ukraine
Aux évêques et aux monastères de l'Église orthodoxe
Aux médias de masse.
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа